Retour

Le CIUSSS confirme des compressions de 9 M$ dans la région

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean confirme qu'il y aura, d'ici deux ans, l'équivalent de neuf millions de dollars en compressions budgétaires.

Un texte de Meghann Dionne

Quelque 30 postes seront abolis et il y aura une réorganisation des services. En tout, une cinquantaine de mesures seront mises en place pour atteindre l'équilibre budgétaire.

Il y aura notamment moins d’infirmières aux soins intensifs. La direction a cependant indiqué que le département comptait 14 lits et qu’en moyenne, moins de dix sont utilisés. C’est pourquoi elle a choisi de réduire le personnel en poste.

« Plutôt que d'avoir du personnel en surplus, on est mieux avisé d'organiser le personnel pour le nombre de lits nécessaires. On l'a donc établi à 12 lits », a expliqué Martine Couture, la présidente-directrice générale du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, en entrevue à l’émission L’heure de pointe.

Elle a évoqué la possibilité d'ajouter du personnel en cas de besoin.

Malgré l’adoption de ces nouvelles mesures, la direction estime que les patients ne verront pas la différence.

La FIQ dénonce les compressions

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) est loin de partager cette vision.

En entrevue à L’heure de pointe, la présidente de la FIQ, Martine Côté, s’est dite déçue de ces récentes décisions. Elle estime qu’en bout de ligne, les patients et le personnel seront perdants.

« Ce qui m'attriste particulièrement, c'est qu'on dit que le nombre de patients en soins intensifs n'est pas suffisant pour garder le même nombre de personnel, mais on ne regarde pas la lourdeur des cas », s’est-elle indignée.

Mme Côté craint que le personnel en ait trop sur les épaules et que le taux d'absentéisme grimpe en flèche.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine