Retour

Le CIUSSS confirme l’implantation de trois supercliniques dans la région

La présidente-directrice générale du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS), Martine Couture, a confirmé que les trois supercliniques médicales s'implanteront dans la région.

Elles verront le jour dans les arrondissements de Chicoutimi et de Jonquière, de même qu'à Alma.

Ces trois zones ont été sélectionnées par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, pour soutenir des bassins de 50 000 habitants et les patients qui se retrouvent sans médecin de famille.

Martine Couture estime que ces supercliniques ont leur raison d'être même si des données du ministère de la Santé démontrent que le pourcentage de personnes de la région qui ont accès à un médecin de famille varie de 81 à 92 %.

« Il demeure toujours une certaine portion de la population qui n'en a pas de médecin de famille, donc les supercliniques vont venir répondre à ce besoin », explique Mme Couture.

Elle affirme que ces installations permettront aussi d'utiliser les ressources à moindre coût que les salles d'urgence pour certaines situations moins compliquées.

Contrats

Le conseil d'administration a aussi entériné la signature d'un contrat de 10 millions $ pour réaliser différents travaux dans des établissements autrefois gérés par le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Chicoutimi. Ces rénovations permettront de diminuer les coûts d'énergie de l'hôpital de Chicoutimi, de trois centres d'hébergement, du CLSC de Chicoutimi-Nord et du bâtiment administratif situé sur la rue Hôtel-Dieu.

Le réseau de chauffage à l'eau chaude de l'hôpital sera modifié et une nouvelle chaudière électrique sera installée. Les établissements seront aussi munis de nouveaux systèmes d'éclairage et de récupération de chaleur.

Cette modernisation devrait permettre des économies de 800 000 $ par année en plus de réduire de 60 % les émissions de gaz à effet de serre. Le contrat a été donné à la Société de contrôle Johnson Canada.

Nominations

Par ailleurs, Joan Simard est la nouvelle vice-présidente du CIUSSS. L'actuelle présidente du comité de vigilance et de la qualité du CIUSSS succède à Michel Truchon, qui a remis sa démission mercredi lors de l'assemblée du conseil d'administration de l'établissement, à Dolbeau-Mistassini.

Michel Truchon a évoqué des raisons personnelles pour justifier ce départ. Il s'était opposé en février dernier à la décision du CIUSSS d'embaucher un ORL âgé de plus de 50 ans pour se joindre à l'équipe en place. Michel Truchon demeurera toutefois sur le conseil d'administration du CIUSSS.

L'organisation a également procédé à la nomination des sept personnes qui constituent le nouveau comité consultatif de la MRC Maria-Chapdelaine. Ce comité a été mis sur pied pour s'assurer du maintien de la qualité des services de santé dans le haut du Lac-Saint-Jean. Le maire de Dolbeau-Mistassini a déploré à plusieurs reprises dans le passé qu'aucun représentant du secteur ne se trouvait au sein du CIUSSS.

D'après les informations de Mélissa Paradis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine