Retour

Le Comité pour l’avenir du site de la Consol dévoile son projet

Le projet présenté par le Comité pour l'avenir du site de la Consol (CASC) dans l'arrondissement de La Baie semble bien accueilli par les citoyens du secteur. L'organisme a levé le voile sur les grandes lignes de ce projet mercredi soir.

Un texte de Vicky Boutin

Au moins 75 personnes assistaient à la séance d'information organisée par le comité à l'École secondaire des Grandes-Marées.

Produits forestiers Résolu s'est récemment entendu avec la Ville de Saguenay afin de lui céder le terrain de l'ancienne usine d'Abitibi-Consolidated pour la somme symbolique d'un dollar.

En bâtissant son projet évalué à 10 millions de dollars, le comité a d'abord voulu assurer à la population un accès permanent au site, douze mois par année. Une grande place est accordée aux sports nautiques et à la vie communautaire.

En plus de présenter les éléments de son projet, le comité a dévoilé le nom de huit entreprises régionales qui se sont engagées à offrir différents services sur le site, comme des forfaits de pêche, des excursions en voilier, ou la location de motoneiges. Ces services apporteraient d'importantes retombées économiques selon le comité.
Dès le départ, on prévoit créer 16 emplois, dont quelques emplois saisonniers.

Une demande d'aide financière a déjà été logée auprès du gouvernement. La réponse est attendue en janvier 2017.

Réaction du public

La plupart des citoyens qui se sont présentés au micro pendant la période de questions l'ont fait pour féliciter le comité mis sur pied il y a six ans. Plusieurs ont convenu qu'il s'agissait d'un projet prometteur et fidèle à la volonté du public.

L'appui de la municipalité

Certains citoyens ont toutefois questionné le fait que la Ville de Saguenay ne soit pas officiellement porteuse du dossier. C'est effectivement la municipalité qui aura le dernier mot.

Le vice-président du comité, Carol Gagné, a bien expliqué que l'organisme n'avait pas d'entente écrite avec Saguenay, et qu'en théorie, la Ville pouvait choisir d'une autre tournure pour le site. Cependant, il a précisé que la municipalité incitait le comité à continuer ses démarches, ce qui était encourageant.

Le seul élu municipal présent à la rencontre d'information, François Tremblay, a réitéré l'appui de Saguenay. Il croit même que ce projet pourrait être au cœur de la prochaine campagne électorale municipale.

Le comité est satisfait de la réponse du public. « On est heureux de voir que les gens ont posé des questions, et des questions qui démontrent que les gens ont un souci par rapport à l'utilisation du terrain », a mentionné Carol Gagné.

Si tout se déroule selon les plans, le comité espère pouvoir commencer les activités sur le site en 2018.

Plus d'articles