Retour

Le Conseil des Atikamekw d'Obedjiwan dénonce des coupes forestières sur son territoire

Le Conseil des Atikamek d'Obedjiwan dénonce des coupes forestières menées au coeur de son territoire sans son approbation.

Le chef Christian Awashish se dit outré par le comportement de l'entreprise forestière Rémabec et accuse le gouvernement provincial de complicité dans le dossier.

« La compagnie Rémabec débarque sur notre territoire et, avec la complicité du gouvernement, vient détruire notre environnement comme si on n’existait pas. C’est inacceptable », a déclaré par voie de communiqué, le chef du conseil, Christian Awashish.

Le Conseil n'aurait su qu'à la fin juin qu'une opération spéciale de récupération de bois aurait lieu dans une zone qu'elle qualifie de sensible de son territoire.

Dans une lettre envoyée à la communauté, Québec aurait plaidé que les opérations seraient limitées aux secteurs jugés moins problématiques, tout en insistant sur l'urgence de récolter ce bois avant qu'il ne devienne impropre à la transformation.

« La protection de nos activités traditionnelles et ancestrales par la protection de la forêt et de l'habitat faunique passe bien avant les intérêts de l'industrie forestière », estime M. Awashish.

Le Conseil affirme analyser ses options pour pouvoir protéger son territoire et ses membres.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine