Retour

Le « couponing » à la rescousse de la Soupière de l'Amitié

Les soupes populaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean doivent multiplier les efforts pour arriver à servir quotidiennement des repas chauds, tout en respectant leur budget serré.

À la Soupière de l'Amitié d'Arvida, on sert chaque jour 150 repas. Devant la hausse du prix du panier d'épicerie, la coordonnatrice, Nathalye Maltais, s'est convertie au « couponing » pour continuer de répondre à la demande. Les membres de son équipe et elle passent une trentaine d'heures chaque semaine à chercher les meilleures aubaines.

« Il faut fouiller sur Facebook, il faut fouiller sur Internet, il faut être dans les coops de couponing aussi », explique Nathalye Maltais.

Puisque qu'elle achète en grande quantité pour les besoins de son organisme, elle avise les commerçants ciblés afin qu'ils puissent ajuster leurs commandes. La coordonnatrice de la soupière assure qu'elle reçoit toujours une réponse positive lorsqu'elle agit ainsi.

Chaque semaine, elle visite presque tous les supermarchés de la ville pour obtenir des rabais et ses efforts sont récompensés. En effet, l'an dernier, la Soupière de l'Amitié a économisé 32 000$.

Grande guignolée

La grande guignolée des médias aura lieu le 3 décembre prochain partout au Québec. Dans la région, les dons amassés permettront de soutenir les sept soupes populaires de la région qui servent annuellement 96 000 repas.

La coordonnatrice de la Soupière de l'Amitié invite les gens à donner pour l'aider à poursuivre la mission de l'organisme.

L'an dernier, 226 000 $ ont été récoltés dans la région lors de la grande guignolée des médias.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine