Retour

Le député de Jonquière réclame de l’aide pour les travailleurs des papeteries

Le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, demande à Québec de mettre en place des mesures de soutien immédiates pour permettre aux usines Kénogami et Dolbeau-Mistassini de traverser la crise du papier surcalendré.

Depuis deux ans, le département américain du commerce impose une surtaxe de 17,87 % sur le papier produit à ces usines de Produits forestiers Résolu (PFR).

Pour PFR, cette surtaxe représente des coûts additionnels de 25 millions de dollars par an, ce qui inquiète le député péquiste.

Sylvain Gaudreault croit que Québec doit intervenir au même titre qu'il a promis de le faire dans le dossier du bois d'œuvre.

« La crise du papier surcalendré est de la même ampleur avec des impacts qui restent très concrets pour les travailleurs du comté de M. Couillard et de ma circonscription également. C’est pour ça qu’il faut trouver des solutions qui peuvent ressembler à des garanties de prêts ou à un soutien pour combler la différence qui est chargée par la surtaxe. »

Plaidoyer pour la survie des journaux locaux

Le député de Jonquière en profite aussi pour demander à Québec d’aider davantage les médias locaux et régionaux.

Selon Sylvain Gaudreault, l'annonce de la mise en vente des hebdos régionaux de Transcontinental constitue un nouveau signe de la situation précaire des médias. Les revenus publicitaires en baisse privent les médias traditionnels des moyens financiers pour s'adapter aux changements.

Le Parti québécois pense par exemple que les municipalités devraient continuer à être obligées de publier leurs avis publics dans les médias locaux. Pour une ville comme Saguenay, ces publications génèrent environ 125 000 $ par année en revenus publicitaires pour les journaux.

Avec les informations de Denis Lapierre

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine