Sept nouvelles accusations s'ajoutent au dossier de l'ex-militaire Martin Bourque, qui aurait fait trois nouvelles victimes de leurre informatique.

En plus des chefs de leurre informatique, l'homme de 37 ans de l'arrondissement de Jonquière aurait communiqué avec une mineure et omis de s'inscrire au registre national des délinquants sexuels. Le nombre de victimes atteint maintenant 17 avec ces nouvelles accusations.

Martin Bourque demeure détenu en attendant son enquête sur la remise en liberté. Il a changé d'avocat pour être représenté par Me Émilie Ainsley.

Le récidiviste a déjà été condamné à 30 mois d'emprisonnement pour des événements similaires. Martin Bourque est sorti de prison en février dernier et il aurait aussitôt recommencé à s'adonner à ses activités illégales. Il a été arrêté en juin dernier.

La police de Saguenay avait lancé un appel au public pour inciter les victimes de Martin Bourque à se manifester.

Plus d'articles

Commentaires