Le Festiciel célèbre ses 25 ans cette année. Pour l'occasion, des parapentistes de partout au Québec sont réunis ce week-end au Cap-aux-Roches à Saint-Fulgence.

Samedi, le vent ne soufflait qu'à deux ou trois kilomètres à l'heure, mais qu'importe les amateurs de parapente ont tout de même pu s'élancer dans le ciel.

« C'est une activité qui me permet de complètement oublier les tracas de la vie courante. Quand tu voles, tu as une liberté incroyable. C'est vraiment quelque chose de différent », mentionne Carl Girard.

Le parapente est un sport assez rare au Québec.

« Les gens quand ils font une activité, ils aiment ça que ce soit ''quick fast''. Le parapente, ça demande beaucoup de temps. Le ''parawaiting'', c'est pas tout le monde qui aime ça », raconte l'organisateur du Festiciel, Benoît Tremblay.

Selon lui, il y aurait environ un millier de parapentistes dans la province, tous de véritables mordus.

Plus d'articles

Commentaires