Le festival Virage a tenu sa dernière édition à Sainte-Rose-du-Nord ce week-end. L'événement, dont l'objectif est de discuter de politique, d'environnement et d'enjeux sociaux afin de trouver des solutions pour changer les choses, se poursuivra finalement sous une nouvelle forme et à un nouvel endroit l'an prochain.

Le festival se penche sur son avenir, car il ne pourra plus se tenir dans la petite municipalité située en bordure du fjord du Saguenay.

Le coorganisateur Ian Segers se réjouit de constater que les participants ne veulent pas voir mourir le festival et que de nombreuses propositions ont été déjà lancées pour l’an prochain.

« Ce festival fait du sens. Le festival apporte une bouffée d’air frais, une connexion avec l’ensemble du Québec et on a eu des propositions de lieux, on a eu des propositions de coups de main pour déménager le festival ailleurs. On a eu des gens qui étaient prêts à nous accueillir, que ce soit dans Saint-Germain-de-Kamouraska, que ce soit dans le coin de Lotbinière ou encore même autour du fjord, donc le festival va se poursuivre dans une autre forme », assure Ian Segers.

Toute la fin de semaine, des professeurs d'université, des avocats, des artistes, des citoyens, des membres de groupes communautaires et environnementaux de partout dans la province étaient à Saint-Rose-du-Nord pour rêver le Québec et aussi pour parler des gestes à poser afin d’améliorer le monde en général.

Le festival prendra une pause avant de déterminer officiellement le nouveau lieu où il se tiendra.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine