Le maire de Saguenay fait un clin d'oeil au populaire jeu Pokémon Go dans le cadre d'une vidéo dans laquelle il invite les citoyens à chasser les petites créatures de couleur dans différents secteurs de la ville.

« Les Pokémon à Saguenay, on en a partout. », dit le maire, dans une courte vidéo mise en ligne sur les différents médias sociaux qu'il utilise. « Amusez-vous pendant qu'il fait beau, et soyez prudent », ajoute-t-il.

Loin d'être une grande stratégie de communication pour faire la promotion de Saguenay, cette courte vidéo n'est que le plus récent message du maire Jean Tremblay sur les différentes plateformes qu'il utilise.

« Un message comme celui-là qui va atteindre certainement 50 000 personnes, ça prend deux minutes. Il n'y a pas une grande préparation. Je suis sorti dehors et j'ai fait ça », explique le maire Tremblay en entrevue à Radio-Canada. Sur ses différents comptes sur les médias sociaux, « 90 % de ce que vous voyez, c'est très simple, c'est moi qui fait ça ». Il donne l'exemple de son message concernant Rio Tinto, publié le week-end dernier sur Facebook, et qui continue de faire réagir.

Les médias sociaux devenus « incontournables »

Le maire de Saguenay estime que les médias sociaux ne sont que des plateformes de communication additionnelles, devenues incontournables. « On peut écrire dix communiqués de presse, mais s'il n'y en a pas un qui passe, tu as travaillé fort, ça ne vaut pas cher », soutient le maire.

Depuis la fin juin, Jean Tremblay est d'ailleurs sur Snapchat, une plateforme qui compte près de 200 millions d'utilisateurs - surtout des jeunes de moins de 25 ans - et qui continue de gagner en popularité.

Jean Tremblay ajoute qu'il s'intéresse aussi aux réactions et aux propos des citoyens qui lui parviennent, que ce soit par les médias sociaux ou par courriel.

Pokémon Go pour attirer l'attention

Le maire de Saguenay est loin d'être le seul à se servir de la popularité du jeu Pokémon Go pour attirer l'attention. Par exemple, l'entreprise saguenéenne Mobile Expert a fait la promotion de batteries externes pour recharger les téléphones intelligents, permettant ainsi de jouer plus longtemps au jeu. « On a vendu une centaine de batteries en une semaine, alors qu'on en vend normalement une par mois », souligne le propriétaire Thomas Lévesque.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine