Retour

Le maire Jean Tremblay assure que l’autogare de la rue du Havre est sécuritaire

Le maire de Saguenay affirme que les utilisateurs de l'autogare de la rue du Havre, dans l'arrondissement de Chicoutimi, n'ont pas à craindre pour leur sécurité.

Au conseil municipal de Saguenay, lundi, la conseillère de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron, a interrogé Jean Tremblay sur l'effritement de certaines dalles de béton de l'autogare et sur le fait que la Ville ne prévoyait que des travaux à la rampe d'accès des véhicules sur la rue Racine.

« Il y a plusieurs espaces de stationnement qui sont condamnés à l'autogare parce que c'est dangereux que le toit tombe sur les voitures », a affirmé Mme Néron.

Citant le rapport d'ingénieurs, le maire Tremblay a maintenu que le stationnement ne pose aucun problème de sécurité

« Ça ne tombera pas, le plancher ne tombera pas, assure Jean Tremblay. Dites-vous une chose. Saguenay, on a le privilège d'être dans la seule grande ville du Québec où tous ces stationnements-là sont gratuits. »

Choix d'un nouveau vérificateur général

D'autre part, le maire Tremblay n'a pas l'intention d'aller en appel de candidatures pour dénicher la prochaine personne qui occupera le poste de vérificateur général de Saguenay.

La vérificatrice actuelle, Rina Zampieri, termine son mandat au cours des prochains mois.

La conseillère Julie Dufour croit qu'il serait normal que la Ville fasse appel à une firme externe pour recruter le meilleur candidat. Il n'est toutefois pas question de suivre un tel processus pour le maire de Saguenay.

« Les appels publics, ce sont les gens qui ne sont pas assez compétents. Dans certains cas il faut y aller, mais le conseil municipal, on est là pour ça. On a nommé le chef de police, le chef de pompier, le directeur général presque tous les directeurs de services. On n'a pas été en appel public. Il y en a qui vont toujours en appel public, qui forment des comités parce qu'ils ne sont pas assez compétents pour le faire », ajoute Jean Tremblay.

Paiement des taxes

Enfin, les contribuables de Saguenay pourraient payer leurs comptes de taxes en quatre versements sans intérêts. À la suggestion de la conseillère Christine Boivin, le maire a répondu que la question mérite d'être analysée, mais qu'il n'était pas possible de modifier le nombre de versements, cette année.

Jean Tremblay a aussi indiqué que l'ajout de versements représente des coûts pour la Ville.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine