Retour

Le maire Jean Tremblay confirme avoir porté plainte contre Bernard Noël

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, affirme avoir bel et bien demandé en 2014 une enquête au ministère des Affaires municipales à propos du conseiller Bernard Noël.

Dans un communiqué, il indique avoir été très surpris d'entendre le juge de la Commission municipale du Québec affirmer le contraire lundi.

Le maire répète qu'il a informé l'ex-ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, du dossier de Bernard Noël concernant son voyage sur la Côte d'Azur à l'été 2013.

Jean Tremblay a rendu public, mardi, la lettre qu'il avait fait parvenir au ministre le 4 septembre 2014, de même que la réponse qui lui a été acheminée quelques semaines plus tard. 

Le maire fournit également le formulaire de demande d'enquête qu'il a déposée à l'endroit de son conseiller Bernard Noël en octobre 2014.

Déception dans l'arrondissement de Jonquière

Le nouveau président de l'arrondissement de Jonquière, Carl Dufour, est très déçu des agissements de son collègue Bernard Noël qui éclaboussent l'ensemble de la classe politique, selon lui.

M. Dufour croit que Bernard Noël a une bonne réflexion à faire sur son avenir politique. Il ajoute que les élus de l'arrondissement de Jonquière étaient mal à l'aise avec ce dossier et que le climat s'est détérioré depuis les révélations.

« C'est sûr que c'est un petit peu plus lourd parce que la confiance a été ébranlée, précise-t-il. C'est certain que si on se ramène dans le temps, on nous avait dit attendez un peu, on va faire la lumière là-dessus, vous allez voir. Naturellement on est extrêmement déçu parce que quand tu donnes ton vote de confiance à quelqu'un comme président d'arrondissement, tu dois être totalement clair et malheureusement, ce n'est pas arrivé dans son cas. »

Démission réclamée

Pour sa part, la chef de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron, réclame la démission du conseiller Bernard Noel qui a avoué avoir détourné des fonds publics devant la commission municipale du Québec.

Mme Néron estime que les autres conseillers, de même que la population, ne peuvent plus lui faire confiance. « Il va y avoir un certain malaise au niveau du conseil lorsqu'il va s'assoir avec nous, croit-elle. Il dit qu'il a déjà menti, est-il encore capable de mentir? Est-ce qu'on peut lui faire confiance? Est-ce que sa population à chaque fois qu'il va avancer quelque chose va lui demander me dites-vous la vérité ou est-ce que vous me mentez? »

La chef de l'ERD a également confirmé que son parti a déposé l'enregistrement des aveux de Bernard Noel à la Sûreté du Québec aux fins d'enquête. Le parti d'opposition demande aussi une enquête sur le rôle joué par Promotion Saguenay dans cette affaire.

Quant à la conseillère de Shipshaw, Julie Dufour, elle est d'avis que les citoyens de l'arrondissement de Jonquière doivent s'interroger si Bernard Noël doit continuer d'occuper son poste d'élu.

« Pour l'instant, comme conseiller municipal, c'est à ses citoyens, souligne-t-elle. Il a été élu par les citoyens, est-ce que la population a encore confiance? Je pense que c'est à eux à répondre et je n'ai pas à me mettre dans la peau de M. Noël, je pense que c'est à lui à répondre à ses électeurs. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine