Retour

Le maire Tremblay se défend d'avoir déposé une plainte incomplète contre le conseiller Bernard Noël

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, assure qu'il a agi au meilleur de ses connaissances lorsqu'il a déposé une plainte, en octobre 2014, au ministère des Affaires municipales contre le conseiller municipal Bernard Noël.

M. Tremblay admet que sa plainte n'a pas été retenue parce qu'elle était incomplète. Ce qui est bien normal à son avis, puisqu'il a interpellé le ministère 48 heures après avoir appris que Bernard Noël était allé à Nice aux frais des contribuables.

Du même souffle, Jean Tremblay dit qu'il a quand même été étonné que le ministère ne retienne pas sa plainte à l'époque. « J'ai été surpris parce que, normalement, quand un maire fait une plainte, on donne suite », a-t-il précisé en entrevue à Radio-Canada.

Pas de nouvelle plainte

Le maire de Saguenay se défend de ne pas avoir poussé sa cause plus loin. M. Tremblay soutient qu'il ne voyait pas l'intérêt de déposer une nouvelle plainte, plus complète, puisqu'une autre plainte avait été déposée entre temps.

Avenir de Bernard Noël

Alors que les appels à la démission de Bernard Noël comme conseiller municipal se multiplient, le maire refuse de se prononcer.

« Ce n'est pas au maire de décider de ce qu'un conseiller peut faire. En tant que conseiller, il est choisi par la population et ce n'est pas à moi de me prononcer. Il y a des instances et il y aura une sentence », explique Jean Tremblay.

Plus d'articles

Commentaires