Retour

Le mandat de la vérificatrice générale de Saguenay ne pourrait être prolongé

La possibilité de prolonger les mandats des vérificateurs généraux municipaux au-delà de sept ans, que demandaient certaines municipalités du Québec, dont Saguenay, ne serait finalement pas accordée par le gouvernement du Québec.

Les municipalités comptaient sur le projet de loi 83, qui modifie différentes dispositions en matière municipale concernant notamment le financement politique, mais celui-ci n'en ferait plus mention.

Le président de la Ligue d'action civique du Québec, Frédéric Lapointe, est satisfait. Il croit que sept années consécutives à occuper la fonction de vérificateur général sont suffisantes.

« Le projet de loi 83 ne renforçait pas la fonction de vérification générale, dit-il. Tout au plus, il compliquait les affaires, il allongeait le mandat du vérificateur général. »

Le mandat de Rina Zampieri à Saguenay

Ainsi, la vérificatrice générale de Saguenay, Rina Zampieri, serait finalement forcée de quitter ses fonctions, puisqu'elle est en poste depuis sept ans. Elle avait été nommée le 26 avril 2009.

L'avocat associé chez Deveau Avocats, Marc-Antoine Cloutier, affirme que Rina Zampieri est donc actuellement en poste illégalement depuis deux jours.

« Elle doit à ce moment-ci quitter son bureau et remettre ses fonctions entre les mains du conseil municipal qui doit normalement, au prochain conseil municipal qui suit la fin du mandat de sept ans, nommer un nouveau vérificateur général sans autre délai », précise-t-il.

L'Équipe du renouveau démocratique (ERD) en profite pour montrer la porte à madame Zampieri.

« On nous reportait le problème dans le futur, affirme la chef de l'ERD, Josée Néron. Aujourd'hui, on est face à un mur et il va falloir se tourner rapidement de bord. »

La conseillère municipale qui a soulevé le problème, Julie Dufour, exige aussi le départ de madame Zampieri et la mise en place d'un comité de sélection. « On va avoir enfin et définitivement un appel de candidature public pour pourvoir notre poste de vérificateur général », souligne-t-elle.

Jointe au téléphone, Rina Zampieri a dit ignorer quel sort lui serait réservé. Elle maintient toutefois qu'un contrat d'embauche la lie à la Ville de Saguenay jusqu'en décembre 2016. La vérificatrice générale continue donc d'exercer ses fonctions, elle se rendait d'ailleurs à une assemblée des vérificateurs municipaux du Québec.

La prochaine séance du conseil municipal se tiendra lundi.

D'après les informations de Véronique Dubé

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine