Retour

Le mode de scrutin scruté à la loupe au Cégep de Chicoutimi

Une trentaine de citoyens de Saguenay ont participé à un forum citoyen sur le mode de scrutin mercredi soir au Cégep de Chicoutimi. Le rassemblement était organisé par l'organisme à but non lucratif Mouvement démocratie nouvelle (MDN).

Un texte de Meghann Dionne

Après les Montréalais, c'est au tour des Saguenéens à partager leurs idées et préoccupations quant à une éventuelle réforme du mode de scrutin.

« C’est très préoccupant pour les gens en région. Certains se demandent s’il y aura une perte de poids politique s’il y a une réforme du mode de scrutin. Nous ce qu’on dit, c’est qu’au contraire, ça va le renforcer », explique le président du Mouvement démocratie nouvelle, Jean-Sébastien Dufresne.

Au cours de la soirée, des représentants de tous les partis politiques québécois, sauf du Parti libéral, étaient sur place.

Le Mouvement démocratie nouvelle, un organisme non-partisan et formé de bénévoles, orchestre les forums : il donne le droit de parole aux citoyens et supervise les échanges.

Après Montréal et Saguenay, ce sera au tour de Québec, Rimouski et Gatineau d'accueillir les représentants politiques. Jusqu'à présent, l’organisme a amassé 25 000 $ en campagne de socio-financement pour sa tournée dans les régions. Il espère récolter cette même somme pour se déplacer dans d'autres villes québécoises.

À la suite de cette tournée, les membres du collectif s'engagent à publier un rapport sur lequel les partis politiques pourront se baser pour prendre des engagements quant à la réforme du mode de scrutin.

Jean-Sébastien Dufresne a bon espoir de voir la nouvelle réforme mise en place aux prochaines élections, en 2022.

Plus d'articles

Commentaires