Retour

Le nombre élevé d'appels de personnes suicidaires inquiète les autorités à Saguenay

Le téléphone sonne presque quotidiennement dans les locaux de la police de Saguenay avec, au bout du fil, une personne suicidaire. Il s'agit d'une augmentation qui inquiète les autorités.

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

En quelques semaines, la hausse a été remarquable pour les policiers de Saguenay, alors que déjà huit personnes se sont enlevé la vie, depuis le début de l'année.

C'est la moitié du nombre total de suicides enregistrés l'an dernier, mais en quatre mois seulement.

Devant des données aussi inquiétantes, le porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay assure que tout est mis en place pour aider les citoyens en crise.

« On met en priorité ce genre d'appels. Dès que c'est lancé au niveau de notre service, immédiatement, il y a un déplacement policier », explique Bruno Cormier.

Intervention concertée

Des travailleurs sociaux collaborent avec les corps policiers lors des interventions.

« La travailleuse sociale travaille beaucoup pour aller chercher [...] le consentement de la personne qui est en crise, la calmer, évaluer les dangers et si elle a vraiment besoin de soins immédiats. », précise le porte-parole du Centre intégré universitaire de la santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CIUSSS), Marc-Antoine Tremblay.

L'importance de la prévention

Le coordonnateur à la prévention du Centre de prévention du suicide, Laurent Garneau, croit qu'il faut un bon encadrement.

Les personnes en détresse appellent parfois elles-mêmes à l'aide, mais ce sont souvent les proches qui le font. Le Centre de prévention du suicide a de nombreux bénévoles qui répondent aux appels 24 h par jour. Ces derniers peuvent soutenir tant les citoyens en crise que leur famille.

La police invite aussi la population à communiquer avec son service en cas de besoin.

« Vous avez une inquiétude. Il y a des phrases qui ont été dites. Communiquez avec notre service. Nous, on va faire en sorte de faire un déplacement et on verra par la suite », conseille Bruno Cormier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine