Retour

Le nouveau vérificateur général par intérim de Saguenay s'installe

Le nouveau vérificateur général par intérim de Saguenay s'installe dans ses bureaux à l'hôtel de ville pour une période indéterminée. François Gagnon sait que beaucoup de dossiers l'attendent.

Il a été vérificateur général pour les villes de Sherbrooke et Québec. Il a notamment critiqué à plusieurs reprises l'administration du maire Régis Labeaume. En 2013, il dénonçait des pratiques risquées dans l'octroi de contrats publics par la Ville de Québec. Il avait notamment montré du doigt une méthode appelée le « débalancement des bordereaux ».

Certains entrepreneurs soumissionnaient à la baisse et gonflaient ensuite leurs factures lors des travaux effectués sur les chantiers. François Gagnon craignait les abus.

Comptable professionnel agréé, le nouveau vérificateur général de Saguenay a été nommé par le gouvernement du Québec en vertu de la Loi des cités et villes. Il a reçu un appel du sous-ministre des Affaires municipales, dimanche, lui demandant s’il acceptait un mandat temporaire à Saguenay.

« J’arrive en fonction, dit François Gagnon. Déjà, il faut que je me fasse ouvrir l'accès au système informatique de la Ville. » L’une de ses priorités, sera d’examiner les états financiers, notamment de la Société de transport du Saguenay (STS).

Le contrat de François Gagnon

François Gagnon ignore pour l'instant quelles seront ses conditions de travail.

Radio-Canada a toutefois obtenu le contrat qu’avait négocié Alain Girard alors que la Ville de Saguenay se préparait à le désigner lundi comme son prochain vérificateur général pour une période de sept ans.

Son salaire annuel aurait été de 160 000 $, avec une allocation additionnelle de 25 000 $ pour les six premiers mois. Il aurait aussi bénéficié d'une augmentation de budget de 90 000 $ pour faire son travail.

Ces conditions seront-elles appliquées au contrat de François Gagnon? Le principal intéressé ne le sait pas. « Les fonctionnaires ne sont pas là les fins de semaine. On a négocié les grandes lignes. Combien je vais gagner? Je l'ignore. »

Âgé de 62 ans, celui qui a obtenu en 2015 le lauréat d’excellence de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec ne s'attend pas à être nommé pour sept ans.

Les prochains mois nous diront si le gouvernement Couillard va imposer un processus de sélection rigoureux à la Ville de Saguenay pour dénicher le nouveau vérificateur général.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine