Retour

Le nouvel amphithéâtre de Saguenay pourrait se retrouver dans une zone inondable

Le directeur de la chaire en écoconseil de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Claude Villeneuve, estime qu'il est primordial de tenir compte du développement durable dans le projet d'un nouvel aréna au centre-ville de Chicoutimi.

Un texte de Catherine Paradis

La Ville de Saguenay a commandé une étude de faisabilité pour la construction d’un nouveau bâtiment dédié au hockey et aux spectacles dans le stationnement du Havre, sur le boulevard du Saguenay.

En entrevue à l’émission Y’a des matins, Claude Villeneuve a soutenu que les architectes devront éventuellement considérer les risques d’inondations associés au centre-ville de Chicoutimi.

« Actuellement, il y a une augmentation de trois millimètres par année du niveau de la mer. Il y a certains endroits qui ne sont pas aujourd’hui couverts par les hautes marées qui vont l’être », prévoit M. Villeneuve.

Selon lui, les promoteurs devront tenir compte des risques d’inondation de la structure pour assurer la pérennité d’un futur aréna.

Stationnement, essentiel?

Quant à la construction d’un stationnement à étage de 600 places adjacent à l’éventuel amphithéâtre, Claude Villeneuve encourage la Ville à bien suivre les critères de développement durable élaborés par sa chaire de recherche.

« C’est toujours la question en développement durable : à quel besoin on veut répondre? À long terme, on risque d’avoir moins de circulation en auto, alors le besoin en stationnement pourrait être comblé autrement », a-t-il souligné.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité