Retour

Le PDG de Produits forestiers Résolu, Richard Garneau, prend sa retraite

La forestière PFR vient d'annoncer la nomination d'Yves Laflamme au poste de président-directeur général pour remplacer Richard Garneau, qui prendra sa retraite.

Un texte de Catherine Paradis

L’homme d’affaires originaire de Saint-Félicien a confirmé son départ de l'entreprise lors d’une conférence téléphonique pour dévoiler des pertes de 84 millions $ US, pour 2017.

Il assure qu'il part de son plein gré, sans indemnité de départ autre que ce qui est prévu dans son régime de retraite.

Il ajoute que son successeur, Yves Laflamme, ne l'aurait pas retenu comme conseiller spécial pour assurer la transition si on lui avait montré la porte.

Richard Garneau estime qu’il laisse la compagnie dans une bonne situation pour conquérir de nouveaux marchés.

« Yves jouit d'une solide réputation au sein de l'industrie, porte un regard finement aiguisé sur les coûts et s'entoure d'équipes qui produisent constamment des résultats probants. Il est la personne toute désignée pour mener Résolu vers l'avenir », a écrit le président du conseil d’administration, Bradley P. Martin.

Représentation régionale

Yves Laflamme travaille chez PFR depuis 37 ans. Il est actuellement vice-président Produits du bois, Approvisionnement global et Technologies de l'information de Résolu.

M. Laflamme a commencé sa carrière à Saint-Félicien et il est membre du conseil d’administration de Serres Toundra.

« C'est un honneur pour moi de prendre la direction de Résolu à cette étape-ci et de contribuer à façonner notre futur commun. Nous poursuivrons sur notre lancée et continuerons de faire de Résolu une société rentable et durable », a fait savoir Yves Laflamme.

Le nouveau président-directeur général assure qu’il comptera sur les judicieux conseils et l’appui de Richard Garneau pour le guider dans ses nouvelles fonctions.

Réactions locales

Le président du syndicat de l'usine Kénogami, Gilles Vaillancourt, se dit optimiste pour la suite des choses, malgré les problème de livraison de copeaux qui devraient se poursuivre en 2018.

« C'est sûr qu'on va demander des rencontres avec [Yves Laflamme], pour savoir l'orientation de Kénogami, ce qui nous attend dans le futur, si on a un futur pour nous autres », a-t-il fait savoir en apprenant le changement à la direction.

Sur la scène politique, le préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, André Paradis, a lancé un appel au nouveau PDG. « Il ne faut pas oublier la région et continuer de penser aux travailleurs. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine