Retour

Le photojournalisme en vedette au Zoom Photo Festival de Saguenay

Pour une sixième année consécutive, les images saisissantes du Zoom Photo Festival chassent la grisaille de novembre à Saguenay.

Un texte de Vicky Boutin

Le lancement officiel de l'événement avait lieu jeudi soir à la Pulperie de Chicoutimi. Près d'une vingtaine d'expositions sont à l'affiche dans les trois arrondissements de Saguenay jusqu'à la fin du mois.

Des photoreportages provenant des quatre coins du monde y sont présentés. Les photographes Nicolas Lévesque et Alain Corneau, originaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean, sont également en vedette, de même que les Québécois Renaud Philippe et Bernard Brault.

Les images primées du World Press Photo 2015 occupent une place importante dans l'événement, à la Pulperie de Chicoutimi. Saguenay est l'une des rares villes canadiennes à recevoir l'exposition.

Un rassemblement populaire

Pour Michel Tremblay, le directeur général et artistique de l'événement, il s'agit avant tout d'une célébration de la photographie sous toutes ses formes.

Parmi les nouveaux venus, le photographe français Jérôme Deya en est à sa première visite en sol canadien. Son exposition À mon corps dérangeant porte sur l'intimité des personnes handicapées. Son travail a été un véritable coup de cœur pour l'organisation. Il découvre le Zoom Photo Festival avec beaucoup d'intérêt.

Des ateliers et des conférences auront lieu dans la première moitié du festival. Elles s'adressent tant aux photographes amateurs qu'aux professionnels de l'image.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine