La candidate libérale à l'élection partielle dans Chicoutimi, Francyne T. Gobeil, a inauguré son local électoral, samedi matin, en compagnie du premier ministre Philippe Couillard, du député libéral de Dubuc, Serge Simard, et du maire de Saguenay, Jean Tremblay.

Le Parti libéral veut tout mettre en œuvre pour rafler cette circonscription qui vote pour le Parti québécois depuis 1973. D'ailleurs, des pancartes électorales de la candidate ont fait leur apparition dans les rues de Saguenay.

Les libéraux ont encore fort à faire pour gagner Chicoutimi. L'économie régionale va plutôt mal : le taux de chômage atteint 10 % et 2000 emplois ont été perdus le mois dernier.

Le premier ministre est conscient de la pente à monter, mais l'écart entre le Parti québécois et le Parti libéral qui s'était rétréci aux dernières élections lui donne espoir.

« Ici on prend rien pour acquis. On connaît très bien l'histoire de cette circonscription. On est conscient de ça, mais avec une candidate de la trempe de Francyne, surtout avec sa connaissance très fine des dossiers, je crois que c'est un bon choix pour la population de Chicoutimi. »

Francyne T. Gobeil est une proche collaboratrice du maire de Saguenay, Jean Tremblay. Elle a été sa chef de cabinet pendant plusieurs années.

Plus d'articles

Commentaires