Le policier de la Sécurité publique de Saguenay Dany Harvey a été acquitté des accusations de voies de fait sur un mineur qui pesaient contre lui.

En rendant sa décision au palais de justice de Chicoutimi mercredi, le juge Paul Guimond a indiqué que les nombreux témoignages qu'il a entendus ne permettent pas de conclure que le policier a usé d'une force déraisonnable envers un mineur d'une école de Saguenay.

Les événements qui lui étaient reprochés remontent au 17 décembre 2014.

L'avocat du policier, Me Jean-Marc Fradette, a confié que son client était soulagé.

Le juge Guimond n'a pas eu à trancher sur la requête en arrêt des procédures déposée par l'avocat de Dany Harvey, qui soutenait que le policier avait été victime d'un traitement injuste de la Sécurité publique de Saguenay. Me Fradette invoquait un conflit d'intérêts entre l'enquêteur à qui le dossier avait été confié, Marc Sénéchal, et le policier Harvey.

Jean-Marc Fradette n'écarte pas la possibilité d'intenter une poursuite au civil contre le Directeur des poursuites criminelles et pénales pour abus de procédures et dépôt d'accusations injustifiées.

Dany Harvey peut reprendre dès maintenant son travail. Au cours des 20 mois de procédures, il a été suspendu et payé une partie de son salaire, une somme devra donc lui être remboursée.

Plus d'articles

Commentaires