Retour

Le poste de traite de Chicoutimi souligne le Mois de l'archéologie

À l'occasion du Mois de l'archéologie, plusieurs visites guidées du poste de traite de Chicoutimi sont offertes jusqu'au 13 août. Certains amateurs ont même pu se glisser dans la peau des archéologues cette semaine afin de participer aux fouilles.

Les archéologues en herbe peuvent notamment voir les ruines d'un ancien presbytère et d'un magasin général.

L'objectif de ce genre d’activité est de mettre en valeur le poste de traite de Chicoutimi, devenu un site patrimonial en 1984.

« Bâtiment par bâtiment, on va pouvoir refaire l'emplacement exact de tout le périmètre du poste de traite », explique l’archéologue en charge du poste de traite de Chicoutimi, Gisèle Piédalue.

Le territoire de ce site s’étend sur plus de 60 000 mètres carrés.

Au cours du 17e et du 18e siècle, l’endroit a servi à la traite et au commerce des fourrures.

D'après le reportage de Sarah Pedneault

Plus d'articles

Commentaires