Retour

Le presbytère Saint-Alexis de Grande-Baie menacé

Le presbytère Saint-Alexis de Grande-Baie pourrait crouler sous le pic des démolisseurs puisque son actuel propriétaire affirme ne plus être en mesure d'en assumer les coûts.

Le bâtiment n’appartient plus à la paroisse depuis plusieurs années. Construit en 1868, il fait partie d’un vaste site patrimonial désigné par la Ville de Saguenay.

« C'est le lieu de fondation, soutient l’historien et secrétaire de la paroisse Saint-Alexis, Mario Lalancette. Les 21 ont débarqué ici en 1838, donc ce n'est pas anodin, c'est collé sur le monument des 21 qui est un symbole régional. »

Mario Lalancette estime qu’il est essentiel de sauver l’édifice, mais ce dernier est en piteux état. Le propriétaire, Jean Lavoie, a demandé un permis de démolition. L’ancien presbytère évalué à 320 000 $ lui coûte 10 000 $ annuellement en taxes municipales.

« Ça n'implique pas qu'on va démolir à court terme, ça implique qu'il va y avoir une démarche qui va être entreprise pour l'analyse du dossier », précise toutefois le conseiller municipal François Tremblay.

Réviser la facture de taxes fait partie des options que la Ville analyse. Elle a aussi adopté des résolutions pour verser 150 000 $ à celui qui voudrait bien rénover l'ancien presbytère.

Un couple a offert 100 000 $ pour un projet touristique, mais la transaction n'aboutit pas. L'actuel propriétaire réclamerait davantage.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine