Retour

Le Prisme Culturel doit quitter l'ancien hôtel de ville de Kénogami

Les élèves de l'école de danse le Prisme Culturel ne peuvent plus utiliser les locaux de l'ancien hôtel de ville de Kénogami, parce que le bâtiment présente des dangers plus importants que ce que l'on appréhendait.

C'est ce que concluent les analyses réalisées par des firmes d'experts et remises à Saguenay au début du mois d'août.

Il y a quelques semaines, des morceaux de plafond sont tombés dans le grand studio, une situation qui a forcé la fermeture de l'immeuble.

Des travaux temporaires intérieurs et extérieurs seront réalisés pour sécuriser le bâtiment.

Le conseiller municipal du secteur, Claude Tremblay souhaite que la Ville restaure l'immeuble pour y aménager des studios de danse.

Saguenay attend l'évaluation des coûts pour l'automne.

Plus d'articles

Commentaires