Retour

Le procès de Jacques Fortin sera en février 2016

La décision du tribunal était attendue avec impatience. Le début du procès du conseiller municipal Jacques Fortin est fixé au 15 février 2016 par le juge Étienne Parent de la Cour supérieure.

Le procès touche l'inhabileté à siéger du conseiller municipal de Saguenay, Jacques Fortin. Il vise aussi à annuler le contrat d'achat de terrain de l'élu. Le magistrat se rend ainsi aux arguments des requérants, deux citoyens de Saguenay, Daniel Bindley et Louis-Philippe Thibault, qui avaient entrepris des démarches judiciaires en 2012 contre le président de l'arrondissement de Chicoutimi.

Leur requête avait été contestée devant le tribunal par le conseiller Jacques Fortin et par la Ville de Saguenay. Ils estimaient que Jacques Fortin devenait inhabile à siéger comme conseiller municipal, puisqu'il avait profité de sa position privilégiée d'élu pour acheter, avec sa conjointe, un terrain de plus de 58 000 pieds carrés à la Ville de Saguenay au prix de 23 400 $ en 2006. L'ancienne Ville de Chicoutimi l'avait payé 60 000 $.

Les deux requérants se représentent eux-mêmes devant le tribunal, mais ont eu des conseils d'avocats. Louis-Philippe Thibault s'est déclaré très heureux de la décision du juge. Les deux hommes souhaitent un jugement exécutoire.

Une dizaine de jours d'audiences sont prévus pour ce procès au Palais de justice de Chicoutimi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine