Retour

Le procès du policier Philippe Lajoie reprend à Saguenay

Le procès du policier de Saguenay Philippe Lajoie a repris lundi au palais de justice de Chicoutimi pour une troisième journée d'audience. L'individu est accusé de voies de fait après une arrestation musclée survenue en 2015.

Les événements se sont produits plus précisément aux petites heures du matin le 6 novembre 2015 dans le stationnement de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Lundi, un agent de sécurité de l’UQAC a remis au tribunal deux vidéos tirées de caméras de surveillance. Sur l’une d’elles, on voit un policier jeter par terre le suspect intercepté pour conduite avec les facultés affaiblies.

Le capitaine aux normes de la Sécurité publique de Saguenay, Marc Sénéchal, témoigne devant le juge depuis 9 h lundi matin. Après analyse de la vidéo, l’enquêteur a affirmé être convaincu qu’un coup a été porté au suspect, mais il ne peut préciser s’il s’agit d’un coup de poing, de coude ou d’avant-bras.

M. Sénéchal a indiqué que l’homme arrêté n’avait jamais porté plainte à la police. De plus, il n’a subi aucune blessure et aucun soin médical ne lui a été prodigué après l’altercation.

Il a été admis en preuve que le suspect affichait un taux d’alcoolémie deux fois supérieur à la limite permise et il avait également en sa possession de la marijuana. Aucune accusation n’a été déposée contre lui.

L’enquêteur Marc Sénéchal a admis avoir interrogé pendant 10 h la collègue policière qui accompagnait Philippe Lajoie lors de l’arrestation litigieuse.

L’audience se poursuit lundi après-midi.

D’après les informations de Gilles Munger

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine