L'équipe de Port Saguenay est à pied d'œuvre ces jours-ci pour que le quai d'escale résiste aux glaces de la baie des Ha! Ha! cet hiver. Plusieurs étapes sont nécessaires pour que l'hivernation soit réussie.

Un texte de Frédéric Tremblay

Sitôt la saison des croisières finie, les employés de Port Saguenay s'activent autour du quai Agésilas-Lepage.

« Ici au Québec, c'est certain que ce quai-là est unique de par sa conception, mais aussi de par sa localisation. À ma connaissance, au Québec, il n'y a pas d'autres quais qui sont sujets à des glaces de cette épaisseur-là, avec un couvert de glace fixe et des marées importantes aussi qu'on a dans le Saguenay », mentionne le directeur général de Port Saguenay, Carl Laberge.

La passerelle qui relie les navires à la structure fixe doit être détachée pour son entreposage annuel. La tâche dure quelques heures.

Si les ingénieurs ont conçu le quai d'escale pour accueillir des mastodontes de plusieurs tonnes, ils ne pouvaient garantir que les piliers résisteraient à la pression des glaces. L'équipe de Port Saguenay a dû se creuser les méninges pour inventer un système de fragilisation des glaces qui fonctionne continuellement à partir du mois de décembre jusqu'à l'arrivée du brise-glace en mars.

Un tel système n'existe nulle part ailleurs. Ce sont des équipes d'ici qui l'ont imaginé et conçu pour les conditions régionales.

« C'est un système qui est installé en-dessous de l'eau en permanence, explique Carl Laberge. En fait, il crée des remous autour des piliers avec un système d'injection d'air tout au long de l'hiver. Donc ce qu'on fait, c'est qu'on installe le système qui alimente ça. C'est un système de compresseurs qu'on vient mettre en place à l'automne. »

Des caméras, des capteurs et des visites régulières permettent aux gestionnaires du port de surveiller le quai pendant son long sommeil hivernal de cinq mois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine