Depuis les derniers mois, Louise Portal aménage son nouveau nid, un chalet situé au bord d’un lac à Saint-David-de-Falardeau. C’est un coin qu’elle visitait avec sa famille il y a 50 ans. « On s’est senti tout de suite chez nous ici. Un chalet en bois rond, c’est très rustique, ça nous ressemble » souligne-t-elle en m’accueillant chaleureusement.

Un texte de Julie Larouche

Une visite guidée, empreinte d’émotion, me permet de constater la force de son enracinement dans la région. « C’est définitivement pour moi le retour de Louise Lapointe, confie-t-elle. Portal, c’est le nom de plume de mon père. Mais moi, je suis née Louise Lapointe! »

Louise Portal, guide d'écriture

Dans l’immense salle de séjour, où le feu de foyer crépite doucement, il y a une multitude d’œuvres d’art, de souvenirs précieux. Il y a aussi la table de l’écrivaine. La lumière y est très inspirante. C’est là qu’elle s’installe quotidiennement pour écrire. « Au cours des années, l’écriture de mon journal est devenue une sorte de prière matinale, de méditation. » Les petits cahiers ont joué un rôle de confident dès le début de l’adolescence. Louise en a rempli plus d’une centaine au fil des années.

Elle propose maintenant à ses lecteurs un accompagnement unique en son genre. Avec Le journal de ma vie, la comédienne et écrivaine offre des pistes précieuses pour inspirer tous ceux et celles qui amorcent une démarche d’écriture.

Voici un entretien touchant avec cette artiste.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards