Retour

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean au deuxième rang dans les intentions des vacanciers

Les touristes seront nombreux au Saguenay-Lac-Saint-Jean cet été selon un sondage de CAA-Québec sur les intentions de vacances des Québécois.

Alors que 60 % des Québécois ont l'intention de visiter le Québec, le Saguenay-Lac-Saint-Jean arrive au deuxième rang des destinations préférées avec 16 %, derrière la Capitale-Nationale qui obtient 20 %. Montréal, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine viennent après le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Selon Anne-Sophie Hamel, les facilités de transport, comme la route à quatre voies divisée dans la réserve faunique des Laurentides, ainsi que la proximité de la région par rapport aux grands centres peuvent expliquer en partie cet engouement.

« C'est toujours difficile à dire pourquoi les gens choisissent une région plutôt qu'une autre, reconnait Mme Hamel. Les hypothèses qu'on peut avancer, c'est qu'on sait que votre région est une magnifique région, il y a beaucoup de belles choses à voir là-bas. C'est aussi une région qui n'est pas trop loin à aller visiter. Par exemple pour les gens qui sont de la région de Montréal, c'est peut-être plus rapide de s'y rendre que d'aller en Gaspésie ou aux Îles-de-la-Madeleine qui sont quand même une région qui va être visitée aussi. »

Le sondage confirme aussi qu'à cause de la faiblesse du dollar canadien, seulement 10 % des Québécois vont passer leurs vacances aux États-Unis, en baisse de 10 %.

Bémol de l'ATR

Malgré que l'Association touristique régionale (ATR) voit ces résultats comme une bonne nouvelle pour faire parler du Saguenay-Lac-Saint-Jean, elle soutient que l'étude est à prendre avec un grain de sel. 

« Entre l'intention de vouloir visiter la région et de réellement y venir, c'est vraiment au mois de septembre qu'on va le savoir », explique le directeur des communications, Maxime Saint-Laurent.

Pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, les touristes québécois demeurent une clientèle instable, puisqu'ils planifient à la dernière minute et ne reviennent qu'aux dix ans.

L'industrie touristique régionale compte donc plus sur les gens de la région qui visitent la région pour survivre.

Le sondage du CAA sur les intentions de vacances a été réalisé en ligne par la firme Léger auprès de 1000 répondants entre le 22 et le 28 avril. La marge d'erreur est de 3,1 %.

Plus d'articles

Commentaires