Retour

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean n’est pas ciblé pour accueillir des réfugiés syriens

Ni Saguenay ni les autres municipalités de la région ne font partie des 13 villes ciblées par Québec pour recevoir des réfugiés en provenance de Syrie.

La ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, a fait le point sur le sujet, lundi. Elle a nommé la liste des municipalités qui ont les infrastructures et l'expertise nécessaires pour accueillir des réfugiés. Aucune ville de la région n'est sur la liste.

En entrevue à l'émission L'Heure de pointe, la responsable du Service externe de main-d'œuvre du Saguenay (SEMO), Nathalie Plante, a indiqué que son organisme avait l'expérience adéquate. Le SEMO a déjà accueilli des réfugiés pendant une douzaine d'années par le passé. Elle affirme qu'il faut beaucoup de travail et de coordination entre différents organismes.

Elle précise que la tâche d'accueillir des immigrants et des réfugiés est bien différente. « Une personne réfugiée, c'est une personne qui arrive avec un traumatisme important, qui a tout abandonné derrière elle, sa famille, ses proches... », explique Mme Plante. Elle ajoute que ces réfugiés ne parlent souvent pas le français. La situation est bien différente d'un immigrant qui arrive avec un statut de réfugié ou un statut d'étudiant.

Parmi les villes ciblées par la ministre, on retrouve Montréal, Québec, Laval et Longueuil, mais aussi Trois-Rivières, Joliette, Victoriaville et Saint-Jérôme.

Plus d'articles

Commentaires