Retour

Le syndicat des policiers furieux contre le maire de Saguenay

Le syndicat des policiers de Saguenay accuse le maire Jean Tremblay de faire de la petite politique sur le dos de la police et d'être à l'origine de la fuite dans les médias des conclusions du rapport de la vérificatrice générale.

Dans ce rapport Rina Zampieri émet 14 recommandations concernant la gestion des pièces à conviction entreposées au quartier général.

La vérificatrice conseille aux dirigeants d'implanter un nouveau logiciel informatique parce qu'elle craint pour la conservation des 10 000 pièces, dont plusieurs armes à feu.

Interrogé sur ces conclusions, le maire Jean Tremblay a répondu qu'il ferait pression sur la direction de la police. Or, le président du syndicat, Jean-François Imbeault, rappelle que la Ville a imposé d'importantes coupes au service, ce qui ne facilite pas la tâche à la direction.

« Tout est une question d'argent dans n'importe quelle entreprise, c'est toujours ça. Depuis 2014, nous, ce qu'on nous demande au service de police, c'est des coupes budgétaires. »

Il explique que dans la dernière année, la Sécurité publique de Saguenay a dû faire face à des compressions de 500 000 $, ce qui s'est traduit par l'élimination de cinq postes.

Plus d'articles

Commentaires