Retour

Léandre Bouchard prêt pour la Coupe du monde du Mont-Sainte-Anne

Plusieurs athlètes du Saguenay-Lac-Saint-Jean participent à la Coupe du monde de vélo de montagne qui se déroule au Mont-Sainte-Anne cette fin de semaine.

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

Léandre Bouchard et Catherine Fleury d'Alma de même que Anne Julie Tremblay de Chicoutimi et Anthony Bergeron de Chibougamau seront à surveiller dimanche. Rébbecca Beaumont d'Alma devait elle aussi prendre part aux compétitions, mais elle a été victime d'une chute et doit prendre une pause pour s'en remettre.

Léandre Bouchard connaît bien le terrain du Mont-Sainte-Anne. Il y fait des compétitions depuis 2010. Cependant, pour lui, faire une compétition au Québec devant ses partisans représente un défi supplémentaire.

« Peut-être plus de la distraction que de la pression. La pression, on se la met nous-mêmes. Je souhaite bien faire, mais ça je deal très bien avec ça. C’est plus d’avoir l’attention de plus de personnes. […] Pour moi, c’est la seule course d’importance que je fais au Québec. Toutes les autres coupes du monde sont en Europe, nos championnats canadiens étaient dans l’Ouest. C’est une occasion unique! », a confié l’athlète de 25 ans.

Plus facile lorsque les compétitions sont près de la maison

Même si avoir des proches sur le site de compétition représente une distraction, pour le jeune athlète, avoir une compétition à quelques centaines de kilomètres de la maison est un grand avantage.

L’Almatois a pris sa voiture pour se rendre à la course. Il peut lui-même aller à l’épicerie et faire ses emplettes. Cela diminue grandement la fatigue par rapport aux évènements qui se déroulent à l’extérieur du pays et où il doit se rendre en avion.

Même si les compétitions sont loin de son Lac-Saint-Jean natal, il demeure attaché à sa région.

« Je suis encore basé à Alma. C’est mon chez-moi. Je m’entraîne avec le Club Cyclone. Je suis très bien encadré là-bas », a expliqué l’athlète en souriant.

Léandre Bouchard vise toujours un top 15 en coupe du monde d'ici la fin de la saison. Il affirme cependant qu’il serait satisfait de se retrouver dans les 25 premiers vététistes au monde.

« Je me sens bien. J’espère livrer une performance dont je pourrais être satisfait », de conclure Léandre Bouchard.

Plus d'articles

Commentaires