Retour

Les accusés avec des troubles mentaux obtiennent de l’aide

Le nouveau programme d'aide pour les personnes avec des problèmes de santé mentale qui se retrouvent devant les tribunaux porte fruit à Saguenay. Les responsables souhaitent d'ailleurs étendre le programme au Lac-Saint-Jean.

Depuis sa création il y a un an, le Programme d'accompagnement justice et santé mentale a permis à une cinquantaine de personnes d'obtenir de l'encadrement pour éviter qu'elles ne récidivent.

Deux intervenantes s'occupent spécifiquement de ce programme. Elles évaluent les participants et préparent un plan pour permettre leur rétablissement ou leur réhabilitation sociale.

Une démarche qui s'avère efficace, note Julie Lavoie, diretrice de la santé mentale et de la dépendance au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Pour la clientèle, des fois, c'est le petit plus que ça prend pour s'intégrer auprès de son médecin traitant, auprès de son psychiatre, auprès d'un organisme communautaire ou par exemple de prendre sa médication », précise Julie Lavoe.

Mélanie Gauthier est l'une des huit personnes à avoir complété avec succès ce programme. Accusée de petits vols à l'étalage, elle est allée chercher de l'encadrement pour ne plus récidiver.

« Je retiens de mon passage que j'ai trouvé de l'aide, j'avais hâte de voir ma travailleuse sociale, ça m'a aidé à voir ma fille aussi. Je ne fais plus de mauvais coups ça fait que ma fille elle vient me voir », explique Mélanie Gauthier.

Le juge en chef de la région, Richard Daoust, souhaiterait étendre cette aide au Lac-Saint-Jean dans l'an prochain.

Ce programme a été mis sur pied par la Cour du Québec, les avocats de la Couronne, les policiers et les services de santé il y a un an.

D'après le reportage de Gilles Munger

Plus d'articles