Retour

Les agents de l’UPAC ont terminé leur travail à Saguenay

Les enquêteurs de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) ont terminé l'opération qu'ils menaient depuis lundi, à Saguenay, et dont les éléments centraux sont les perquisitions à l'hôtel de ville de Saguenay et à Promotion Saguenay.

Selon la porte-parole de l'UPAC, Anne-Frédérick Laurence, au moins une vingtaine de personnes ont été rencontrées ou interrogées lors de l'opération.

Mme Laurence n'a toutefois pas voulu confirmer l'information du journal Le Quotidien voulant que le conseiller Bernard Noël et le directeur de la Zone portuaire Fabien Hovington aient été rencontrés ou interrogés par des agents de l'UPAC.

Bernard Noël est en congé maladie et suspendu comme conseiller municipal à la suite d'un aveu de culpabilité. Quant à Fabien Hovington, il a consulté l'avocat Charles Cantin au cours des derniers jours. Fabien Hovington avait été sanctionné par la Commission municipale du Québec en 2014.

Dans les deux cas, on leur reproche d'avoir effectué un voyage sur la Côte d'Azur aux frais d'organismes subventionnés par la Municipalité, sans avoir les autorisations officielles.

Serge Simard commente la visite de l'UPAC

Le député Serge Simard a été questionné à propos dela frappe de l'Unité permanente anticorruption (UPAC), mercredi, à Saguenay. Il a refusé de dire s'il croyait qu'il y avait de la corruption à l'hôtel de ville. Le député a ajouté cependant que les policiers ne pouvaient rester sourds aux questions que la population se posait.

« Je pense que l'UPAC fait son travail. Dans les dernières années, il y a eu toute sorte de choses qui se sont passées. Si l'UPAC est entré là, c'est qu'ils ont des choses à vérifier tout simplement », a indiqué M. Simard.

Il affirme avoir été surpris, comme le reste des citoyens, par cette opération de l'UPAC.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine