Retour

Les cabanes en place à Saint-Félicien et installées en fin de semaine à l'Anse-Saint-Jean

Le village sur glace de l'Anse-Saint-Jean devrait être prêt à accueillir les cabanes à pêche en fin de semaine. Les dernières mesures indiquent qu'il y a 11 ½ pouces de glace. Les 12 pouces nécessaires devraient être atteints d'ici quelques jours.

La porte-parole de l'Association de pêche blanche de l'Anse-Saint-Jean, Cynthia Raté, explique que le pont de glace est en construction en vue de l'embarquement.

« Les balises seront faciles à installer cette année. Il y a peu de neige sur le Saguenay et nous n'avons pas besoin de déneiger les rues », soutient-elle.

Moins de 100 cabanes devraient donc ensuite être installées sur les glaces de l'Anse-Saint-Jean.

Tout près, à Rivière-Éternité, une dizaine de cabanes sont déjà installées. Le feu vert a été donné lundi après-midi.

Pas assez épais à Saguenay

Même si le village est balisé dans le secteur Grande Baie sur la baie des Ha! Ha!, la glace est encore trop mince pour permettre aux cabanes d'embarquer. Les dernières mesures indiquaient jusqu'à 10 pouces d'épaisseur.

Les pêcheurs qui veulent s'installer dans le secteur de l'Anse-à-Benjamin devront aussi attendre encore. Par contre, la glace est maintenant assez épaisse pour baliser le village.

Sur le lac Kénogami, les 9 ½ pouces de glace permettent maintenant de baliser le secteur. Dans le nouveau secteur du camping Jonquière, la glace est par contre encore trop mince. La ville prendra de nouvelles mesures, d'ici la fin de semaine.

Tout est en place à Saint-Félicien

Les nouvelles sont meilleures à Saint-Félicien, où les 70 cabanes sont presque toutes sur les glaces de la rivière Ashuapmushuan.

Le village sur glace de Roberval est ouvert aux patineurs, mais pas aux cabanes.

À cet endroit, il faut 16 pouces de glace pour autoriser les 175 à 200 maisonnettes.

Au gré des vents et marées

Les grands vents et les grandes marées du mois de janvier ont retardé la saison de pêche blanche à Saint-Rose-du-Nord.

« Nous avions 4 pouces de glace en janvier, mais les rafales et les vagues ont tout emporté et nous sommes revenus à l'eau claire », raconte le président de l'association de pêche blanche, André Bergeron.

En ce moment, la glace mesure 6 pouces. Des équipes ont commencé à glacer la surface jeudi matin pour accélérer l'épaississement.

« Mais on ne prévoit certainement pas d'embarquement avant la semaine prochaine », admet M. Bergeron.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine