Retour

Les candidats du Bloc québécois réchauffés par les sondages au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Une certaine fébrilité s'installe dans les rangs du Bloc québécois au Saguenay-Lac-Saint-Jean, où les sourires étaient bien présents lors de la visite de l'ancienne ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, venue appuyer les candidats régionaux.

La candidate dans Chicoutimi-Le Fjord demande aux travailleurs syndiqués à la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) de réfléchir avant de voter pour les candidats du Nouveau Parti démocratique (NPD) à l'élection du 19 octobre.

Il y a deux semaines, la FTQ a donné son appui à certains candidats du NPD au Québec dans des circonscriptions stratégiques où les conservateurs peuvent être battus. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, le syndicat appuie les trois candidats du NPD.

Selon Élise Gauthier, un vote pour le NPD risque de faire réélire le gouvernement Harper à Ottawa. « On ne demande absolument rien à la FTQ, dit-elle. On laisse les travailleurs décider par eux-mêmes et s'ils veulent renverser le gouvernement, ils n'ont pas le choix parce que s'ils votent NPD, ils votent conservateurs. S'ils veulent renverser le gouvernement conservateur, la seule chose qu'ils ont à faire, c'est voter Bloc québécois. »

Même si le NPD est toujours en tête dans les sondages au Québec, le Parti a perdu une vingtaine de points. Les bloquistes arrivent en tête dans le vote francophone.

« Nous, on trouve que la campagne va bien, affirme le candidat du Bloc québécois dans Lac-Saint-Jean, Sabin Gaudreault. On a un bon plan de match, puis on va avoir le résultat le 19 octobre prochain. »

Confiance au NPD

De leur côté, les candidats du NPD au Saguenay-Lac-Saint-Jean gardent confiance. Ils pensent que la question du niqab, qui favorise les bloquistes et les conservateurs, commence à s'essouffler.

« C'est pour ça qu'en porte-à-porte puis même depuis une semaine, on a vu cette tangente-là changer, affirme la candidate du NPD dans Jonquière, Karine Trudel. Les gens nous posent davantage de questions pour savoir c'est quoi qu'on veut faire dans la circonscription de Jonquière. »

Quoi qu'il en soit, la FTQ maintient son mot d'ordre dans la région.

« Même si on est très conscient des tendances qui se dessinent à l'échelle canadienne et québécoise, ici, dans nos circonscriptions, on va continuer à appuyer les candidats du NPD parce qu'ils sont en meilleure position pour battre les conservateurs », précise le directeur régional de la FTQ, Marc Maltais.

Cette recommandation pourrait changer d'ici deux semaines si les sondages de la centrale syndicale démontrent que les bloquistes ou les libéraux devancent le NPD dans la région.

Plus d'articles

Commentaires