Retour

Les candidats libéraux font le bilan de leur campagne

Les trois candidats du Parti libéral du Canada au Saguenay-Lac-Saint-Jean se disent satisfaits de la campagne électorale qu'ils ont menée.

En conférence de presse à Alma, les candidats de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, de Jonquière, Marc Pettersen, et de Lac-Saint-Jean, Sabin Simard, ont rappelé les engagements en matière de développement économique et de création d'emploi qui cadrent, selon eux, avec le programme économique du Parti libéral.

Leurs projets d'investissement dans les infrastructures municipales, dans la transformation de l'aluminium, dans le centre de recherche sur les habitudes de vie et pour l'emploi chez les jeunes sont réalisables, selon Marc Pettersen.

La longue campagne a permis au chef libéral, Justin Trudeau, de créer la surprise depuis le début août dans les sondages, croient les trois candidats de la région.

Le candidat de Chicoutimi-Le Fjord ajoute que Justin Trudeau a su prendre les bonnes décisions en obligeant la démission de son coprésident de campagne qui agissait comme lobbyiste pour l'industrie pétrolière. « On a reconnu en lui un vrai chef d'État, souligne Denis Lemieux. Il a rapidement pris la décision d'écarter M. Gagnier de son équipe. »

Les candidats libéraux croient que les sondages les placent en bonne position pour le vote, lundi prochain. « Je pense qu'avec l'expérience qu'on a tous les trois, on est capable d'offrir trois députés qui vont être au gouvernement parce qu'on est en avance dans les sondages », affirme Sabin Simard.

Marc Pettersen présente ses excuses

Par ailleurs, le candidat de la circonscription de Jonquière s'est excusé sur les médias sociaux après avoir été surpris en train d'uriner à l'extérieur, près du CLSC de Jonquière.

L'incident s'est produit mercredi, alors qu'il faisait campagne dans cet arrondissement. Marc Pettersen a invoqué des raisons de santé pour justifier son geste. « Sachez que je me tiens debout pour les bonnes raisons, écrit-il sur sa page Facebook pour remercier ceux qui l'ont appuyé. J'ai l'objectif d'aller chercher ce qui nous revient au sein du futur gouvernement libéral. »

Il dit poursuivre sa campagne et prévoit verser 110 $ à un organisme communautaire de Jonquière. Le montant équivaut à l'amende qu'il aurait eue pour avoir contrevenu au règlement municipal.

Le candidat libéral de Jonquière ajoute que ses adversaires ont voulu utiliser cet incident pour salir sa réputation à des fins politiques.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine