Retour

Les carrés jaunes sèment la controverse à l’école secondaire Charles-Gravel

La direction de l'école secondaire Charles-Gravel de l'arrondissement de Chicoutimi a contrecarré une manifestation de carrés jaunes qui était prévue vendredi matin. Le mouvement prend de l'ampleur dans plusieurs écoles du Québec pour dénoncer les codes vestimentaires.

Les élèves de l’école secondaire Charles-Gravel préparaient leur action de visibilité depuis plusieurs jours sur un groupe Facebook regroupant près de 400 élèves. Ils jugent le code vestimentaire de l’école sexiste et trop strict.

Certaines adolescentes ont écrit qu’elles allaient montrer leurs épaules, leur ventre ou leurs cuisses en guise de protestation, alors que d’autres voulaient simplement arborer le carré jaune.

La direction de l’école a eu vent de ce qui se tramait et a ordonné la fermeture de la page Facebook jeudi, ce qui a frustré les jeunes et nuit à l’organisation de leurs actions.

« Tout ce qu’on voulait faire c’était de mettre nos carrés jaunes et ils m’ont forcée à fermer le groupe », souligne l’une des organisatrices de la manifestation.

« C’est nous qui payons dans le fond parce qu’on cache notre corps pour ne pas distraire les garçons », déplore une autre adolescente.

Crainte de débordements

La directrice de l’école secondaire Charles Gravel, Mireille Boutin, avait peur que le mouvement de protestation prenne des proportions exagérées. Elle précise qu’aucun accroc au code vestimentaire ne sera toléré.

« En ayant connaissance d’une situation qui peut dégénérer, on a la responsabilité de voir au bon fonctionnement, dit-elle. Maintenant la façon, on verra ce que ça donne par la suite. J’ose espérer que ce sera un beau tremplin tout ça pour dire : "venez parler avec la direction". »

Vendredi, plusieurs jeunes ont tout de même porté un carré jaune, sans manifester d’une autre façon contre le code vestimentaire.

La directrice Mireille Boutin invite les jeunes à débattre de la question et ouvre même la porte à une éventuelle réforme du code vestimentaire.

Plus d'articles