Retour

Les cols bleus de Saguenay pourraient exercer des moyens de pression

Les employés cols-bleus de la Ville de Saguenay ont donné un mandat à leur exécutif pour exercer des moyens de pression au moment jugé opportun.

Les 300 cols bleus de Saguenay étaient convoqués en assemblée générale, lundi soir. Ils sont sans contrat de travail depuis le 31 décembre.

Les négociations achoppent sur l'horaire de travail, alors que le syndicat réclame un horaire de 10 heures réparti sur 4 jours.

« Le gros atout majeur, c'est l'horaire de travail qui aurait dû, à mon avis, être réglé avant ça, souligne le président du syndicat, Alain Descoste. On croit avoir les atouts pour faire comprendre à l'employeur l'avantage de prendre cet horaire-là qui couvrirait cinq jours, et même plus. »

Des rencontres de médiation sont prévues les 6 et 7 juin prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine