Les couches jetables pour bébé représentent le troisième déchet en importance dans les dépotoirs du Québec. Pour lutter contre ce problème, près de 250 municipalités offrent désormais des subventions aux familles pour l'achat de couches lavables. Un incitatif qui permet de réduire la quantité d'ordures et les coûts d'enfouissement.

Un texte de Priscilla Plamondon-Lalancette
Collaboration : Isabelle St-Pierre Roy et Denis Castonguay
Photos :Vicky Boutin

Les parents sont de plus en plus nombreux à prendre ce virage vert, mais la majorité des familles utilisent toujours des couches jetables. Les consommateurs y vont selon leurs priorités : les couches lavables sont plus économiques et écologiques. Les couches jetables sont plus pratiques.

Les couches en chiffres

Gabrielle Boucher a opté pour les dessous réutilisables avec ses deux enfants. Elle estime économiser près de 3000 $. La jeune mère a également reçu un chèque de 100 $ de l'organisme Eureko, qui gère le programme de subventions pour la Ville de Saguenay.

À Saguenay, 168 familles ont bénéficié d'une subvention depuis 2011. La responsable du programme, Laïla Girard, estime que toutes les villes ont intérêt à favoriser l'achat de couches lavables. « On sait qu'un enfant, de la naissance jusqu'à deux ans, va produire une tonne de déchets ».

Les couches en chiffres

Un marché en essor

Les couches jetables permettent d'alléger le fardeau des parents, mais les couches réutilisables modernes sont de plus en plus faciles d'utilisation. Elles n'ont rien à voir avec les langes d'antan. Les couches grandissent avec le bébé grâce un système de boutons-pression ou de velcro qui permet d'ajuster la hauteur et la largeur. Beaucoup plus faciles d'entretien, les dessous sont confectionnés avec des tissus hydrofuges de haute technologie et vont directement à la laveuse. Des feuillets biodégradables permettent aussi de jeter les selles à la toilette.

Il existe une trentaine d'entreprises de confection de couches lavables au Québec, dont celle de Nancy Bouchard, mère de cinq enfants, au Lac-Saint-Jean. Création Cayalou vend ses modèles aux quatre coins de la province, et même en Europe, grâce à sa boutique en ligne. Elle fabrique des couches pour les bébés de 4,5 à 16 kg (10 à 35 lb). Elle constate que leur popularité est grandissante. Elle en a vendu plus de 400 en 5 ans.

Les couches lavables semblent toutefois encore loin de faire trembler l'industrie des couches jetables, un produit mis en marché en 1961 par la multinationale américaine Procter & Gamble.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine