Le président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec Denis Lebel a tourné les projecteurs vers les droits compensatoires et le manque de main-d'œuvre dans ce secteur économique.

M. Lebel a transmis ses préoccupations au Cercle de presse jeudi matin.

L'ancien ministre fédéral a discuté des différents enjeux qui toucheront l'industrie pour 2018.

Denis Lebel estime qu'il faudra se tourner vers l'immigration pour répondre à la demande de l’industrie forestière.

Seulement au Saguenay-Lac-Saint-Jean, il manquerait près de 200 travailleurs pour pourvoir les postes vacants.

Monsieur Lebel souhaite notamment donner priorité au recrutement des femmes et des membres des Premières nations dans le secteur forestier.

Plus d'articles