Les 14 succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ) de la région, tout comme celles de la province, sont touchées par une grève d'une journée.

Les employés ont quitté leur milieu de travail en matinée.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean et à Chibougamau, ce conflit de travail touche 165 personnes.

Les employés syndiqués espèrent ainsi faire avancer les négociations avec cette première journée de grève.

« On dirait que l’employeur ne nous prend pas au sérieux, et ce, malgré le vote massif des membres en faveur de la grève. Il est encore en demande pour modifier les horaires et couper des heures », explique la présidente du Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la SAQ (SEMB-SAQ), Katia Lelièvre.

« Aujourd’hui, notre message est on ne peut plus clair : nous n’accepterons aucun recul sur nos conditions de travail, ajoute-t-elle. Si la SAQ veut régler, qu’elle retire ses demandes sur nos planchers de postes et d’horaires. »

Les syndiqués veulent améliorer la conciliation travail-famille-études et diminuer la précarité d'emploi.

L'employeur, de son côté, souhaite avoir un maximum de salariés disponibles en tout temps, tout en diminuant le nombre d'heures.

En juin, les 5500 employés avaient voté à 91 % pour un mandat de six jours de grève.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine