Retour

Les employés de Postes Canada au Saguenay-Lac-Saint-Jean craignent un lock-out

Les 300 syndiqués de Postes Canada dans la région craignent que l'employeur décrète un lock-out dès le 2 juillet.

En entrevue à l'émission Café, boulot, Dodo, le président du syndicat Jean-François Simard a dit ne pas comprendre les menaces de l'employeur. Il affirme que les négociations se déroulent normalement.

Jean-François Simard ajoute que Postes Canada est en bonne situation financière avec des profits de 775 millions l'an dernier.

Devant la menace d'un lock-out, les syndiqués ont adopté un vote de grève à plus de 90 %.

Le président du Syndicat des travailleuses et des travailleurs des postes (STTP) pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean précise que le syndicat cherche à préserver les acquis des employés.

« Nous on a entrepris les négociations sans demander la lune, affirme Jean-François Simard. Ce qu'on demande, c'est de préserver nos acquis et de modestes augmentations, mais la société nous impose des reculs par rapport au fonds de pension, à la sécurité d'emploi, au temps de travail et aux horaires flexibles. La liste des reculs serait très longue à énumérer. »

Postes Canada a déjà prévu certaines mesures en cas de conflit de travail. Le dernier lock-out chez Postes Canada a été décrété en juin 2011.

Dans un communiqué, le gouvernement du Québec indique que les mesures pour la distribution des chèques gouvernementaux seront prises en cas de conflit.

Plus d'articles