Retour

Les étudiants intéressés à se lancer en affaires

Une étude réalisée par le Centre d'entrepreneuriat et d'essaimage (CEE-UQAC) montre que plus de 55 % des étudiants des quatre cégeps de la région et de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) ont déjà eu l'idée de se lancer en affaires.

L'étude du CEE-UQAC a été réalisée en 2015 sous la forme d'un questionnaire envoyé par courriel aux étudiants des quatre collèges de la région et de l'UQAC.

On abordait notamment les antécédents entrepreneuriaux, l'idée d'affaires, les motivations et les freins à se lancer en affaires. Sur les 14 378 envois effectués, les responsables de l'étude ont reçu 1224 réponses.

Le désir d'être son propre patron, de relever des défis et d'atteindre des objectifs personnels sont les raisons qui incitent les répondants à se lancer en affaires.

En revanche, 29 % des répondants n'ont jamais eu l'intention de se lancer en affaires. Les facteurs invoqués sont le manque d'argent, la peur de l'échec financier et les études non complétées.

Laurie Caron, une étudiante de l'UQAC, a eu l'idée de lancer le Laboratoire PhytoChemia. « Je vous dirais que ce qui m'a surpris c'est surtout au niveau de la statistique de relève d'entreprise qui était juste à 9 %. Je croyais que les jeunes qui avaient, par exemple, des parents en entreprise désiraient plus reprendre l'entreprise en tant que telle que de se créer leur propre entreprise. »

L'étude indique que 33 % des étudiants intéressés par les affaires veulent attendre quelques années après l'obtention de leur diplôme avant de le faire. Ils veulent acquérir plus d'expérience indique un des chercheurs, Louis Dussault, directeur général du CEE-UQAC. « Les étudiants universitaires et collégiaux veulent se lancer en affaires, mais avec des partenaires. L'idée de se lancer en affaires seul comme on pouvait voir il y a 25, 30 ans, c'est tassé un petit peu de côté. On part en équipe. »

Les chercheurs ont observé que les étudiants sont maintenant davantage prêts à se faire aider et à être encadrés.

En 2009, une étude similaire menée dans la région concluait qu'il existait un réel potentiel entrepreneurial chez les étudiants de niveau post-secondaire.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?