Retour

Les fournisseurs maritimes accentuent la pression sur Justin Trudeau concernant les brise-glaces

Les fournisseurs de Chantier maritime Davie de Lévis profitent du passage du premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à Saguenay pour le relancer dans le dossier des brise-glaces.

La Davie est dans la ligne de mire du gouvernement pour fournir quatre navires qui pallieraient la pénurie de brise-glaces de la Garde côtière canadienne.

L’entreprise reproche à Ottawa de laisser piétiner les négociations depuis l’annonce d’intention en janvier.

L’entreprise compte plus de 800 fournisseurs au Québec.

Le président de l'Association des fournisseurs de Chantier Davie, Pierre Drapeau, estime que le temps presse pour en venir à une entente officielle et limiter les mises à pieds chez ses membres.

« Les pertes d’emplois auprès des fournisseurs s’élèvent à plus de 700 dans les régions du Québec en plus des 800 mises à pied que Chantier Davie a été contraint d’effectuer vers la fin de l’année dernière », a-t-il précisé en marge de la tournée de Justin Trudeau.

Selon lui, le retard dans les négociations avec le gouvernement fédéral met en péril 9,4 millions de dollars en salaire pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Il y a une saignée qui s’opère actuellement dans la chaine d’approvisionnement dans dix régions du Québec et ça a un impact majeur sur l’économie », répète Pierre Drapeau.

Il espère que son passage dans la région sonnera l’alarme auprès des gens d’affaires et du gratin politique fédéral.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards