Retour

Les fromageries veulent un droit de regard sur les produits importés d'Europe

Les fromageries québécoises réclament l'exclusivité dans le choix des importations de fromages en provenance d'Europe.

En vertu de l'accord de libre-échange Canada-Europe, qui doit entrer en vigueur en septembre, 17 700 tonnes de fromages européens pourraient entrer au pays.

Mardi, le gouvernement fédéral a annoncé que les fabricants de fromages pourront choisir la moitié des importations. Les détaillants et les distributeurs décideront de l’autre moitié.

D’après le directeur général de la Fromagerie Boivin, Luc Boivin, cette proportion est démesurée. Les détaillants et les distributeurs ne devraient pas avoir un droit de regard aussi important.

« Les détaillants ne sont pas pénalisés par ces nouvelles importations. Les fromageries le sont […] Demain matin, la guerre du fromage va commencer et les gens vont essayer de survivre », déplore Luc Boivin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine