Retour

Les infirmières votent en faveur de leur nouveau contrat de travail

Les 3200 infirmières de la région ont accepté à 97 % leur nouveau contrat de travail.

Les travailleuses de la santé devaient se prononcer vendredi sur l’entente de principe survenue le 9 juin dernier entre leur syndicat et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L'entente proposée par la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) prévoit notamment la création de 300 postes à temps complet dans les hôpitaux de la région et une diminution du temps supplémentaire.

« Nos membres vont avoir aussi de meilleur choix de vacances, certains congés seront accordés obligatoirement. Il va y avoir de la stabilité au niveau des équipes de soins qui va être beaucoup plus important que présentement, la rotation sera cessée pour les équipes de base. » -Julie Bouchard, présidente régionale de la FIQ

Le comité de négociation pense que cette entente va permettre de diminuer l’épuisement des membres du personnel qui étaient souvent obligés de rester au-delà de leur quart de travail.

« Au CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean, on n’est pas en pénurie de personnel, on est en pénurie de disponibilité parce nos membres sont épuisés, sont fatigués. La surcharge de travail est extrêmement lourde. On est convaincu que ça va améliorer la situation de manière considérable. Ça ne se fera pas du jour au lendemain, évidemment, mais avec le temps ça devrait se résorber », ajoute Julie Bouchard.

Le contrat de travail devrait être entériné cet automne.

Il s'agit de la première entente locale conclut à l'échelle du Québec depuis la fusion des établissements de santé en 2015.

Plus d'articles