Retour

Les Jardins Mistouk veulent développer la production de fruits

Moins d'un an après leur création, les Jardins Mistouk d'Alma espèrent que le choix du site pour expérimenter la culture de la vigne de raisins de table donnera un nouvel élan au jardin collectif.

Le potager est situé dans le secteur de Saint-Cœur-de-Marie exploité sur une quarantaine de parcelles de terre.

Grâce à un partenariat avec le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, les Jardins pourront cultiver environ 60 plants regroupant six cépages de raisins.

Un secteur de Saint-Fulgence a aussi été choisi pour tester la culture de vignes de raisins.

« Ça s'inscrit dans une tendance au Québec d'acclimater des variétés de fruits au climat plus nordique. L'avantage est de permettre aux gens localement de consommer ces choses-là et en plus de cultiver des fruitiers qui ne voyagent pas facilement », explique le président de la Corporation Les Jardins Mistouk, Gérald Tremblay.

En ce sens, l'organisme entend aussi développer la culture de poiriers et de pruniers pour offrir des produits tout en évitant de perdre la qualité du fruit en raison du transport.

Il faudra quelques années avant de pouvoir récolter les premiers raisins, mais les Jardins Mistouk espèrent tout de même regrouper des producteurs pour offrir des paniers d'autres produits maraîchers dès l'an prochain.

« L'objectif est aussi de montrer aux gens comment faire. Comment tailler les pommiers, entretenir les framboises ou prévenir les maladies sans pesticide », ajoute M. Tremblay.

L'organisme regroupe des producteurs régionaux qui ont comme objectif de faire la promotion de l'autonomie alimentaire.

Plus d'articles