Retour

Les jeunes plus nombreux à demeurer en région

Les jeunes sont moins nombreux qu'avant à délaisser le Saguenay-Lac-Saint-Jean. En 2015, un adulte de 23 ans sur cinq quittait la région. En 2000, cette proportion s'élevait plutôt à un sur trois.

C'est ce que constate la démographe Martine Saint-Amour de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ) dans sa plus récente étude.

Mme Saint-Amour s’est basée sur des adresses enregistrées à la Régie de l'assurance maladie du Québec.

Son équipe a suivi le parcours de quatre groupes de Saguenéens ou de Jeannois qui ont eu 16 ans à cinq ans d'intervalles.

Les chercheurs ont déterminé que les personnes qui ont eu 16 ans en 1993 sont beaucoup plus mobiles que celles qui ont eu cet âge en 2008.

Retour en région

Par ailleurs, les jeunes reviennent en plus grand nombre s’établir au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Un jeune sur quatre parti à 23 ans en 2000 est revenu 10 ans plus tard. Cette proportion passe à un sur trois pour ceux partis en 2005.

Une constatation que l'équipe de chercheurs a également constaté ailleurs qu’au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Difficile d'attirer la jeunesse d'ailleurs

Cependant, la région ne réussit pas à attirer beaucoup de migrants d'autres coins du Québec.

« Lanaudière est une région qui perd plus ses jeunes que le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Par contre, contrairement à cette dernière, elle en attire d'autres régions. C'est ce qui fait la différence entre gain et perte migratoire », explique la démographe à l'Institut de la statistique du Québec.

D'après les informations de Denis Lapierre

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine